PATISSERIE LAC

patisserielacnicemin

PATISSERIE LAC

Alors que je suis passée maintes fois devant les pâtisseries Lac à Nice, ce n’est que récemment que j’ai passé la porte de leur pâtisserie de la rue Gioffredo. Pour une niçoise, c’est un aveu dont je ne suis pas très fière, surtout que Pascal Lac est devenu depuis quelques années un chocolatier de renon. Il est d’ailleurs depuis 2006, membre de la prestigieuse Association « Relais Desserts International ». Cette reconnaissance par ses pairs lui a permit d’atteindre une notoriété nationale voir au delà de nos frontières. Une reconnaissance qui lui manquait à ses débuts à Nice.

 

Maintenant que les présentations sont faites, je reviens à ma visite dans leur pâtisserie. Tout d’abord, j’ai été impressionnée par la perfection des pâtisseries en vitrine, pour une gourmande telle que moi, c’était un paysage de délices dont je ne peux me lasser. C’était donc un sacré défit pour moi de réussir à en choisir une en abandonnant les autres ! Pour ne pas trop culpabiliser, j’ai confié cette mission à Marine, la vendeuse souriante et chaleureuse de la boutique.

 

Pour commencer je nomme « Perle », une perle de douceur et un concentré de gourmandise pour une volupté des sens.  Dois-je en dire plus ? J’espère ne pas vous gâcher la surprise mais la mousse de vanille renferme insert et coulis de fraise et framboise, biscuit cuillère et une base de biscuit madeleine fondant.

patisserielacnice

Nous passons ensuite au gâteau nommé « Désir ». Et je dois dire que pour un gâteau au chocolat, il porte bien son nom. Il incarne la tentation des gourmands. Un biscuit moelleux aux noisettes, du praliné croustillant, crème et mousse au chocolat au lait, le tout surplombé d’une feuille de chocolat croquante. Une association de textures réussie et agréable en bouche. Entre la douceur des mousses et du biscuit, et le croquant de la feuille du chocolat, nos sens sont transportés.

Je finis par une pâtisserie qui m’a intrigué en vitrine par son packaging. Et voilà que j’apprend par la vendeuse qu’il s’agit d’un pain perdu, j’étais loin de m’en douter ! Il ne fallait pas plus pour attiser ma curiosité. Je vous avoue que je n’étais pas déçue par la dégustation ! La texture est très fondante compris les raisins secs. Le tout se mariant très bien avec le croquant des pignons.

 

J’achèverai cet article par deux regrets, celui de ne pas avoir passer la porte d’une pâtisserie Lac plutôt et celui de ne pas avoir pu emporter toutes leurs pâtisseries et autres gourmandises !!

 

Pas de commentaire

Partage ton avis